Anévrisme artériel (généralités) : Symptômes

1

Symptômes 

Paralysie survenant au niveau du visage et correspondant à un anévrisme intracrânien Dilatation des pupillesPerte du réflexe photomoteur (ouverture et fermeture de la pupille après éclairage ou moins important)Douleurs au niveau des orbites correspondant à un anévrisme ayant tendance à augmenter de volume et se situant à la jonction entre l'artère communicante postérieure et l'artère carotide interneCéphalées occipitales (situées en arrière du crâne)Cervicalgies postérieures (douleurs en arrière du cou)

Physiopathologie 

L'anévrisme artériel des membres correspond à une dilatation du segment d'une artère au niveau d'un membre. Ceci est le résultat d'une faiblesse de la paroi de ce vaisseau. Les modifications anatomiques des parois de l'artère sont généralement liées à une artériosclérose c'est-à-dire à des dépôts de corps gras dans les parois de l'artère ce qui modifie son anatomie et précisément sa souplesse (ce qui aboutit à une sclérose : diminution de l'élasticité des parois du vaisseau). Les principales causes de l'anévrisme artériel des membres sont :

  • Une hypertension artérielle (élévation de la tension artérielle).
  • Le tabagisme.
  • Un taux de lipides trop important dans le sang.
  • Une infection faisant suite à un champignon (mycose) ceci assez rarement.
  • Un traumatisme (rarement).

Il s'agit d'une affection cardio-vasculaire concernant essentiellement les artères poplitées c'est-à-dire les artères passant dans le creux du genou en arrière de celui-ci. Les autres localisations de l'anévrisme artériel des membres concernés  sont les artères iliaques, les artères fémorales et l'artère sous clavière (moins fréquemment).
La palpation met en évidence, sur le trajet de l'artère concernée, une excroissance c'est-à-dire une grosseur.
Le patient se plaint d'une augmentation de volume battant (l'artère bat comme le coeur) ce qui augmente le volume de la grosseur (tuméfaction vasculaire) à chaque pulsation cardiaque. Quelquefois l'examen du patient met en évidence un souffle quand l'examinateur (le généraliste ou le cardiologue entre autres) ausculte la zone concernée à l'aide d'un stéthoscope.
Les examens complémentaires et précisément l'échographie, le scanner ainsi que l'artériographie qui consiste à injecter un produit contenant de l'iode et permettant de rendre les artères visibles sur les radios, mettent en évidence le siège exact de la tuméfaction battante, sa forme et la taille de l'anévrisme.
L'évolution de l'anévrisme artériel des membres est susceptible de s'accompagner de complications. Il peut s'agir par exemple de la formation, au niveau de la dilatation, de thrombose (caillot sanguin) pouvant migrer (se déplacer loin) à l'intérieur de l'artère ou dans ses branches puis se bloquer lorsque celle-ci se rétrécit. Ceci entraîne un arrêt de la circulation en aval, correspondant à un envoi d'embole avec ischémie (diminution de la vascularisation : l'apport sanguin) du membre concerné. L'autre complication peut être la rupture suivie d'une hémorragie. La compression des tissus avoisinants et notamment des veines et des nerfs peut également survenir.
Le traitement de ce type d'affection est de nature chirurgicale. Il consiste à sectionner et à remplacer la partie qui est lésée (abîmée) de l'artère par un segment de tuyau synthétique.

Aucun commentaire pour "Anévrisme artériel (généralités)"