Portrait de URIJC

Les actes de cybercriminalité ont touché 13.7 millions de français en 2016. Ce sont des infractions pénales commises sur les réseaux de télécommunication, en particulier Internet. Le terme couvre de multiples activités illicites : vol, fraude, escroquerie, chantage, piratage etc… la Gendarmerie s’est engagée dans la lutte contre cette nouvelle forme de criminalité. Ceci a nécessité de renforcer les structures centrales, territoriales et internationales existantes par des pôles techniques adaptés, la constitution d’un personnel formé et l’élaboration ainsi que la mise à disposition d’outils numériques performants. Le crime numérique étant protéiforme et sans frontières, il était aussi primordial de développer les relations avec de multiples acteurs combattant aussi ces activités criminelles, qu’ils soient publics (Police Nationale, Interpol, Europol) ou privés (associations des victimes, Office International de Répression Contre la Cybercriminalité, centres de recherches, etc.). Cette collaboration s’effectue au niveau national et international. La réussite de la montée en puissance de ces Unités de Renseignements et d’Investigations Judiciaires en Cybercriminalité (U R I J C) conditionne grandement la capacité générale de ces dernières en matière de cybercriminalité, à remplir avec efficacité et synergie leur mission à tous les échelons. Tout ceci a été possible grâce aux nombreuses victimes qui ont porté plainte et qui ont collaboré activement aves ces unités afin que ces cybercriminels soient mis hors d’état de nuire. Nous exhortons tous ceux qui ont été victimes de bien vouloir er ces unités à ces différentes adresses afin de contribuer à l’éradication de ce fléau.

Adresses mails :

/

Articles à lire concernant "AVIS AUX INTERNAUTES"

  • ... qui est une maladie parasitaire particulièrement répandue dans le monde entier est la suivante. En médecine, et précisément en ... une dissémination de l'amibiase.Il existe des individus sains porteurs de kystes particulièrement fréquents dans les zones ...
  • ... individu. Elle permet de mettre en évidence sa présence dans les matières fécales. Elle est nécessaire, entre autres, quand le ... avec la recherche de sujets que l'on considère porteurs sains c'est-à-dire qui ont la bactérie dans les selles mais qui ne sont pas ...
  • ... infectieuse est source d'épidémie tout particulièrement dans les collectivités telles que les foyers, les cantines, les hôpitaux etc. ... mais ne développe pas à la maladie on les appelle porteurs sains de salmonelle.Les symptômes apparaissant au cours de cette maladie sont ...