Portrait de Samuel Conus

Bonsoir,
Ma femme a découvert lors de sa deuxième grossesse en 2015 qu’elle avait hashimoto. Elle a décidé début 2019, de refaire un bilan, puisqu’elle ne prenait de traitement mais n’avait que quelques fatigues et irritabilité passagère.
4 semaines après le début du traitement Euthyrox 50, elle a eu de fortes douleurs à la nuque, vertiges, migraines et dernièrement des oppressions au thorax et au cou surtout à l’approche des règles.
Son généraliste pense que c’est la fatigue, surmenage. Mais 6 semaines d’arret De travail n’y change rien.
Tout est normal actuellement mais son médecin lui a dit que si elle pensait que c’était le médicament, dans le doute elle pouvait l’arreter.
Actuellement elle ne prend rien, si ce n’est antidouleurs. Mais son hypothyroïdie n’est suivie en ce moment. Ce que je trouve aberrant.
Les symptômes baissent mais reviennent très souvent.
C’est un enfer... et aucun soutien médical pouvant croire à l’impacts de son hypothyroïdie.
D’avance merci de votre avis.